Genel

Amanda, naissance d’une dévergondée (2)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amanda, naissance d’une dévergondée (2)Paris, Aout 2016Bonjour,Me revoilà pour un deuxième chapitreAprès vous avoir expliqué mon initiation sexuelle, laissez-moi vous présenter ce que j’aime, certains de mes fantasmes, et d’autres que j’ai pu réaliser :J’aime beaucoup entretenir mon corps pour le rendre aussi ferme et sculpté que possible. Lorsque je descends et remonte doucement pendant mes squats, je sens parfois mon legging chatouiller mon clitoris. Cela me déconcentre tellement parfois que je suis obligée de le faire nue. Pendant mon sport plus particulièrement, je ressens souvent un besoin de m’exhiber, d’envoyer des photos de moi à divers hommes que je convoite. Je suis presque toujours habillée au début, mais j’aime qu’ils me demandent avec insistance de me déshabiller. J’aime qu’ils me désirent, qu’ils attendent une réponse de ma part.Je suis celle qui décide si oui ou non ils auront de quoi se toucher, et à quel rythme ils le reçoivent. J’aime ce sentiment de domination qui me change de ma position plus habituelle de soumise.Je décide de leur plaisir, des instruments qu’ils auront sous leurs yeux pour jouir. Je n’aime pas m’offrir avec trop de facilité, sauf à mon homme, qui me déshabille instantanément bursa escort du regard. Mais je préfère les faire attendre, languir en attendant mes messages. Certains sont clairement moins patients que d’autres et s’énervent, mais ils savent qu’ils n’auront rien comme ça. Voir ces hommes se toucher ne m’intéresse pas, je veux seulement m’assurer que leur plaisir vienne de moi et que je les satisfais.Vous êtes peut-être surpris que je m’intéresse à d’autres hommes que celui que j’aime, mais en réalité j’ai toujours désiré plusieurs hommes à la fois. J’ai besoin d’accaparer l’attention de la gente masculine, d’être considérée comme leur cible et qu’elle me désire plus que tout.J’ai souvent rêvé de me retrouver au milieu de plusieurs hommes, qui me traitaient avec plus ou moins de douceur. Dans ces instants-là j’aimerais n’être qu’un objet, celui de leur plaisir, qu’ils passent sur moi en me baisant (il n’y a pas d’autre mot) violemment. J’aimerais qu’ils me prennent sans me demander trop mon avis, n’être qu’une poupée, à la limite d’une violation du corps.J’ai envie de sentir ce désir me pénétrer au plus profond et le plus violemment possible… La limite entre douleur et plaisir est très mince parait-il, et j’essaye escort bursa de nous initier à un SM soft pour l’instant avec mon copain. Nous disposons de menottes et d’un bandeau pour les yeux et divers sextoys sensés remplacer les autres hommes absents.Un jour, il est venu chez moi avec un cadeau…. Cadeau inhabituel m’avait-il précisé. Il disait que je n’apprécierais pas forcément. Piquée par la curiosité, je l’ai donc ouvert immédiatement, et quelle ne fut pas ma surprise quand je découvris mon tout premier sextoy.,, un vibromasseur.Je fis mine d’être choquée, j’avais 17 ans, habitant encore chez mes parents… Mais quand pourrais-je bien l’utiliser ou bien où pourrais-je le cacher correctement ? Il écarta ces questions aussi vite que l’emballage de ce cadeau. Il me prit et m’allongea sur le lit. Sans prendre la peine de retirer ma culotte, il appuya sur le bouton pour le mettre en route et changea les fréquences de vibrations pour le mettre au maximum.Il approcha le nouveau jouet de mon intimité, et commença à faire des allers-retours de haut en bas. Mon corps se cambrait sous le plaisir quand il approchait de mon petit bouton, et il redescendait pour me laisser reprendre mon souffle. Je le suppliais alors bursa escort bayan de remonter et de le laisser en place, mais il s’amusait de me voir le souffle coupé par tant de plaisir. Il faisait de petits cercles pour stimuler mon clitoris. J’étais trempée, n’attendant qu’une chose : qu’il rentre au plus profond de moi, peu m’importait que ce soit son corps ou ce morceau de plastique, j’avais besoin d’être limée, mon corps avait faim, vraiment très faim.Il a donc décidé de me pénétrer en gardant le vibro plaqué contre mon clitoris. Le meilleur choix qu’il ait pu faire à cet instant. Il était très dur, extrêmement satisfait de son cadeau et de voir que je l’adoptais déjà. Nous avons joui un très grand nombre de fois cette après-midi-là.Il me laissa donc mon nouveau jouet quand il repartit chez lui, me permettant de le découvrir seule.Ce vibro rencontra très rapidement tous mes trous et fut l’objet de nombre de vidéos envoyées à divers hommes devant lesquels je m’exhibais.Depuis, il m’a offert de nombreux autres gadgets et jouets, que nous avons pris soin de découvrir sous tous les angles possibles et imaginables.Un autre de mes plaisirs est de lécher, que ce soit ses testicules, son torse ou ses lobes d’oreilles, surtout avec quelque chose dont je raffole, telle la crème fouettée ou encore le Nutella..Je suis très gourmande, surtout de son corps. Je me languis de lécher le vôtre.Bisoux bisoux, à très vite j’espère.Amanda

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir