Genel

ma soumise chapitre 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

ma soumise chapitre 2 CHAPITRE 2 Dès le lendemain, je me pose devant mon écran d’ordinateur et je me connecte à ma messagerie. J’enregistre l’adresse mail de la carte et je commence mon message :  “Bonjour, pour commencer je vous remerci d’avoir essayé Audrey hier soir au club. Ce fût un plaisir autant pour moi que pour elle pour tout vous dire.Maintenant, je vous avoues que j’ai hâte de savoir ce que vous allez nous proposer. Comme vous avez pu vous en rendre compte, elle est prête à tout du moment que je suis là. Elle est très docile et très ouverte.Mais je pense que vous avez déjà deviner tout ça. Je vous souhaite une bonne fin de weekend. Denis et Audrey ” Puis je clique sur “envoyer”.  Plusieurs jours se passe, sans avoir aucune nouvelles. Puis jeudi soir, un nouveau message apparaît dans ma messagerie. Le mail dit ceci :  ” Bonjour à vous deux. Je ne vais pas y aller par quatre chemins. J’organise des soirées pour adultes. Et j’aimerais vous avoir comme invités pour la prochaine. Les règles sont simple, votre femme ainsi que les autres qui seront présente doivent être offerte à qui souhaite les prendre. Elles n’ont pas le droit de refuser. Vous pouvez vous aussi faire comme bon vous semble et prendre qui vous voulez. Mais j’insiste sur le fait que Audrey doit être utilisable par tous et à n’importe quel moment.La soirée durera toute la nuit, un buffet et des rafraichissements sont offerts sans limite. Vous avez la possibilité de dormir sur place évidement. En espérant que vous répondrez favorablement à mon invitation. Faites moi confiance vous ne serez pas déçu ni l’un ni l’autre.Une dernière chose, si vous répondez à mon invitation, Audrey doit porter la robe noire qu’elle avait au club. Je pense que ça plaira à beaucoup de monde.”Ce message reçu, je le fais lire à Audrey. Et vue la façon dont ma main est trempée en lui caressant l’entre jambe en le lisant, je constate que la réponse est déjà oui.On en discute tout de même un moment pour être sûr mais elle me confirme qu’elle est sûr d’elle et que nous pouvons y aller.Je répond ceci : ” Bonjour, j’ai le plaisir de vous annoncer que nous répondons favorablement à votre invitation. Audrey se fera une joie d’être là pour les autres et moi aussi d’ailleurs. C’est pourquoi nous vous remercions d’avoir pensé à nous. Dans l’attente de plus d’informations nous vous souhaitons une bonne journée. Denis et Audrey.Plusieurs jours se passe et je reçois un nouvel e-mail qui nous explique que nous devons aller voir un médecin afin de s’assurer de notre bonne santé. J’appel ce fameux médecin et c’est lui qui se déplacera chez nous une fois le rendez vous pris. Il nous explique que tous les membre passent par lui avant, cela leurs permet de ne pas utiliser de préservatif durant la soirée.Le lendemain matin, le médecin frappe à la porte, nous le faisons rentrer puis il fait son travail de médecin très professionnellement, tension, fréquence cardiaque, une prise de sang et des questions. Une fois son examen terminé, il nous explique que jusqu’à la soirée, il ne faut pas avoir de rapport non protégé avec d’autres personne. Nous lui expliquons que cela sera fait comme il faut.Après une semaine, le téléphone sonne, c’est le médecin de la soirée qui nous informe que nous sommes sains, donc pas de soucis pour la soirée. Nous le remercions puis il raccroche.Dans la soirée de la même journée je reçois un mail qui me donne la date, l’heure et le lieux de la soirée. Nous avons 2 semaines devant nous pour nous préparer. Je regarde sur internet, cela va nous faire faire une bonne heure de route pour y aller mais cela ne dérange ni Audrey ni moi. Elle est déjà toute excitée….Le jour J arrive, nous nous préparons comme il se doit. Le rasage intégrale est de rigueur, aucun poils disgracieux ne doit apparaître. Mais je fais confiance à Audrey pour apparaître entièrement lisse.Je suis le premier à sortir de la salle de bain puis à aller m’habiller. Audrey prends ma place. Après un peu plus longtemps que moi elle fini par sortir et là en la voyant dans sa robe noire décolleté jusqu’au nombril et avec ses chaussures, sans aucun sous vêtements,  légèrement maquillée, je me mets aussitôt à bander ! J’ai du mal à me contrôler et à ne pas la prendre de suite mais elle doit rester fraîche pour notre arrivée à la soirée. Elle se retourne et se met à 4 pattes, là je sors un plug de métal avec un faux diamant à l’extrémité de la poignée et je l’installe en elle doucement. J’appuie délicatement pour faire entrer la tête puis d’un coup son anus avale le reste aussitôt stoppé par la poignée. Voilà, elle est marquée, cet endroit m’est réservé exclusivement, les hommes là-bas comprendront…Nous roulons depuis presque une heure, aidé de mon GPS, quand nous arrivons devant l’entrée d’une grande demeure. Une longue allée bordée d’arbres nous emmène juste devant un énorme escalier de pierre se dirigeant vers une immense porte gardée par 2 colosses en costumes. Tous est grand, on dirait un château mais en un peu plus petit. C’est ancien, ça c’est sûr. Un voiturier ouvre la portière de Audrey et l’aide à descendre. Je descend de mon côté et c’est à ce moment que le voiturier arrive, je lui tends mes clefs, il se met au volant et fait disparaître mon véhicule.Nous montons les escaliers doucement, je lui tiens la main. Elle me sert assez fort, elle commence peut être avoir des appréhensions mais nous y sommes et on ne peut plus faire marche arrière. Les 2 hommes nous ouvrent la porte en  nous souhaitant une bonne soirée, ils ne manquent pas de la déshabiller  du regard.Une fois à l’intérieur, la première chose qui surprend c’est la chaleur des lieux, je pense que le chauffage doit tourner un minimum même si nous sommes en été. La plupart des convives doivent être nu. Et après quelques pas je m’aperçois que je suis dans le vrai. Nous voyons surtout des femmes, se balader entièrement nues, quelques hommes mais les autres ont encore leur pantalon ou leur costume. A droite au détour d’un couloir, une femme brune en train de sucer 2 hommes qui eux n’ont pas l’air de s’intéresser à elle, ils continuent leur conversation. Puis une fois bien dur, ils s’en vont et montent des escaliers. La femme reste là toujours à genoux, prêt d’elle je vois une petite table avec plusieurs plateaux tous recouverts de tablettes de médicaments.  Nous nous approchons et je saisi une des tablette, je reconnais tout de suite du viagra à sa couleur bleue légendaire. Il y aussi du cialis. Les ingrédients pour une soirée réussie. Une fois devant elle cette dernière ouvre la bouche. Audrey ouvre ma braguette et sort ma queue. Je vient la poser sur ses lèvres et elle s’empresse de me sucer doucement, elle joue avec sa langue le long de ma hampe et sur mes bourses. Mon érection ne tarde pas. Une fois bien dur je me retire et laisse cette femme là qui à mon avis doit servir de préparatrice. Je prend un cachet de cialis avec un verre d’eau et nous continuons notre visite. Nous arrivons à l’entrée d’une grande pièce et nous pouvons voir qu’elle est bien rempli. Des hommes assis dans des fauteuils se font sucer tout en discutant et en buvant. Au milieu sur une table de salon, une femme nue, est à 4 pattes et attends, le cul bien tendu le dos cambré. Une véritable invitation à se faire prendre par n’importe qui. Ce qui ne tarde pas car un des hommes qui se faisait sucer, se lève et vient se positionner derrière son superbe cul offert. Il arrive et rentre en elle directement sans attendre ce qui a pour effet de lui faire lever la tête. Dans la foulée, un autre homme se lève et vient lui remplir la bouche de sa verge bien raide. La voilà prise et aux prises avec ces mâle en rut. Nous regardons ce spectacle, je sais que Audrey aimerait être à la place de cette jeune femme. L’homme planté dans sa bouche lâche son jus presque aussitôt tout en continuant de boire son verre pendant que le premier lui donne des coups de boutoir de plus en plus fort.Après quelques minutes, je sens l’étreinte de Audrey sur mon bras se resserrer, je sens aussi comme des secousses. Elle vient de poser son front sur mon épaule. Oui c’est ça des secousses !! Je tourne la tête légèrement et je vois un homme tout près d’elle et derrière illegal bahis elle. Il est en train de la baiser !! Là alors qu’elle me tient le bras. Sans prévenir il est arrivé par derrière et à fourré sa queue en elle alors qu’elle ne s’y attendait pas du tout. Sentant cet homme derrière elle arriver, elle avait écarté les jambes tout de suite pour le laisser entrer. Ne portant aucun sous vêtement, elle est d’autant plus facile à prendre. Il fait ses vas et viens comme si je n’étais pas là. Mais vu les gémissements discrets qui sortent de sa bouche je me doute qu’elle apprécie. Puis d’un coup l’homme se retire sans jouir et s’en va mais ce n’est pas fini un autre prend sa place aussitôt. Celui là pénètre sa chatte trempée mais ne reste pas longtemps, il joui !! après 2 ou 3 aller retour, il lâche son jus et la rempli puis s’en va.Je décide alors de l’exposer à tous. Une fois le deuxième homme vidé, je la prends par la main et nous traversons la pièce de l’orgie. Certains hommes cessent de regarder leur queue disparaitre dans la bouche des femmes qui les sucent pour regarder Audrey déambuler au travers de la pièce vêtue de sa robe noire décolletée. Nous ne faisons que traverser cette orgie sans nous arrêter. Elle sens le sperme couler doucement entre ses cuisses. Pendant ce temps d’autres hommes sont venus s’occuper de la femme sur la table comme si de rien n’était. Nous continuons notre chemin pour emprunter un couloir qui donne sur plusieurs portes toutes fermées. Je décide d’en ouvrir une, ce sont des toilettes. Il y a des urinoirs. A côté de l’un  d’eux il y a une femme à genoux. Au moment de comprendre, un homme entre derrière nous et se dirige vers des urinoirs pour faire ce qu’il a à faire. Une fois son affaire terminée, il plante son sexe mou dans la bouche de la jeune femme. Cette dernière s’applique à le sucer pour bien le nettoyer, puis une fois devenu dur, il s’en va et sort de la pièce non sans adresser un regard pervers à Audrey. Je regarde avec insistance cette femme objet et remarque que certains n’ont pu se retenir et ont lâché leur sperme sur son joli visage d’ange. Sans avoir envie d’uriner je décide de poser ma queue dans cette bouche accueillante. Elle est jeune, tout au plus une vingtaine d’année, bien faite, de petit seins en forme de poire lui faisant un décolleté naturel des plus sexy. J’ouvre ma braguette, sors mon sexe et le fourre dans sa bouche déjà ouverte. J’active mon bassin et une fois mon sexe devenu dur je me retire. Je fais comprendre à Audrey qu’elle peut se faire nettoyer et c’est ce qu’elle fait. Elles s’approche du visage de la nettoyeuse, se retourne, se penche légèrement en avant et lui tends son intimité afin de faire disparaître les dernières coulées de sperme. La nettoyeuse s’occupe aussi des traces sur ses cuisses. Une fois toute propre, nous sortons des toilettes, Audrey tiens ma bite raide dans sa main. A ce moment, nous croisons une femme seule. Elles sont toute désirable à souhait, celle là est un peu plus vieille, je dirai de notre âge et avec un cul à tomber ! Je décide de la prendre là, après tout je peux le faire pourquoi m’en priver. Je la regarde, elle nous regarde. Je lui prend la main, elle voit ma queue gorgée de sang puis se retourne contre le mûr. Je me place derrière elle et la pénètre doucement mais jusqu’à la garde. Audrey est collée à moi. Je pose mes mains sur les hanches de cette inconnue et je la baise. Sa chatte est trempée et serrée, la sensation et intense. J’entends du mouvement derrière moi, du passage, des gens se promènent juste derrière nous. Je ne tarde pas à lâcher mon jus en elle. Je sens chaque jets intensément. Je me retire et Audrey s’accroupit derrière la femme et lui lèche la chatte afin de récolter toute ma laitance. Je vois qu’elle y prend goût. Elle colle sa bouche et aspire tout ce qu’il y a à l’intérieur d’elle. L’inconnue apprécie aussi. Toujours les mains posés contre le mur, la tête baissée vers le sol, elle gémi. Une fois vidée, moi comme elle, nous la laissons sur place et continuons notre exploration.Un peu plus loin nous voyons une porte ouverte, nous nous approchons et nous entrons. Nous voyons 3 corps. Juste 3 femmes, vue les paires de fesses qui s’offrent à nous, leur tête, leur bras et leur jambe emprisonnés dans un mûr. A hauteur d’homme, elles sont là bloquées, leur intimité offerte sans jamais savoir qui les utilise. Situation très excitante autant pour moi que pour Audrey. Je m’approche, je commence à caresser un cul, au contact de ma main, elle se raidit légèrement, surprise sans doute. Je lui caresse le dos de haut en bas puis je laisse descendre ma main vers sa fente. Je passe un doigt entre ses lèvres, et je le fais aller et venir tout en touchant son petit bouton. Puis je le fais entrer dans son vagin qui commence à s’humidifier doucement mais sûrement. Après quelques secondes, je ne tient plus. Grâce aux effets du cialis, mon sexe est de nouveau en érection , je le sors et vient me placer au bon endroit. Je rentre en elle sans avoir vue son visage, c’est juste un tronc, chaud et humide qui est là pour servir de sextoy.Je fais aller mon bassin sur ce corps inconnu. Puis regardant les 2 autres, je décide de les essayer aussi. Je me retire et je m’enfonce dans celui juste à côté. J’y reste un petit moment puis je me retire également et essaye le dernier. Elles sont toute les 3 bien serrées. A ce moment là, un homme entre et se dirige aussitôt vers la première que j’avais essayé. Il sors son sexe déjà en érection et s’enfonce en elle direct sans attendre. Vu de la façon dont il s’excite dessus, je pense qu’il est à bout et qu’il doit relâcher la pression. A peine rentré  3 fois il l’agrippe et jouis en elle en poussant des soupirs. Puis retire son sexe ramollissant , le range et s’en va non sans caresser les seins de Audrey au passage.Devant ces spectacles, Audrey ne tient plus, elle s’approche de moi et me dit qu’elle veut servir à quelque chose, qu’elle veut devenir un objet comme c’était prévu. Là je pense qu’elle est à point. Je dois trouver l’endroit idéal où tous pourront se servir d’elle comme vide couille car c’est ce qu’elle veut. Nous sortons de cette pièce et retournons dans le couloir. Après quelques minutes, nous trouvons l’endroit fait pour elle. Une grande pièce à lumière tamisée, déjà du monde à l’intérieur, des hommes se faisant sucer, des femmes se faisant prendre. Et au milieu, une sorte de canapé sans dossier de forme circulaire, sans personne dessus. Nous entrons, nous nous dirigeons vers ce canapé, les hommes la regarde. Nous nous arrêtons et je la fais tourner afin que tout le monde puisse en profiter avec les yeux pour commencer. Puis je fais glisser les bretelle de sa robe pour la faire tomber au sol. Une fois entièrement nue, juste vêtue de ses escarpins à lanière devant l’assemblée, elle se met à quatre pattes d’elle même sur le sofa. Elle expose son arrière train  à tout le monde. Elle s’offre entièrement comme elle le voulait. Moi je me recul, je trouve un fauteuil et je m’installe pour profiter du spectacle. Deux hommes s’approchent, déjà nus, lui caressent le dos, les fesses, baladent leur doigts dans sa raie et trouvent le plug qui dit bien que cet orifice n’est pas libre. Un troisième s’approche en se masturbant doucement et vient lui présenter son sexe devant son visage. Elle ouvre la bouche et il s’y enfonce aussitôt en lui tenant la tête des deux mains. Elle n’a pas besoin de bouger, elle sent se dard toucher le fond de sa bouche à chaque coup, sa tête prise comme dans un étau. Elle sent aussi son sexe pris d’assaut par une queue dure comme du bois, des mains posées sur ses hanches. Elles sent les couilles taper sur ses lèvres. L’homme n’y va pas de mains mortes, il tape fort. Audrey gémi, ce qui a pour effet de faire jouir l’homme dans sa bouche. Elle sent tout le liquide chaud et épais se déverser au fond de sa gorge, elle ne peut pas en perdre une goutte, elle avale tout. L’inconnu se retire pour laisser la place à un autre déjà en érection. Il lui prend la tête et y fourre sa queue. D’autres hommes sont autour d’elle en se masturbant, lui caressant le dos, les fesses, en lui mettant même de petites claques dessus. L’homme illegal bahis siteleri la prenant par derrière joui au fond de sa chatte en hurlant son plaisir, un autre joui simplement sur son dos. Aussitôt l’homme de derrière retiré, un autre prend sa place pour seulement quelques secondes car il joui presque aussitôt en elle. Le sperme commence à couler le long de sa chatte et à tomber au sol. Puis c’est un va et viens d’hommes excités qui se succèdent dans sa bouche et sa chatte. Tous d’un coup, un homme la retourne et la met sur le dos. Très bonne idée. La voilà avec les mains libre de tenir des sexes en érection et de les branler. L’homme qui l’a retourné se positionne entre ses cuisses grande ouvertes et la pénètre sans ménagement en lui tenant les chevilles à hauteur de son torse. Je remarque une femme à quatre pattes en train de lui lécher les couilles par derrière, je me demande si elle ne balade pas sa langue sur son anus par la même occasion.Il y a tellement d’homme autour d’elle que j’ai du mal à l’apercevoir. Je vois ses pieds de chaque côté de cet inconnu mais je ne vois rien d’autre. Elle est assailli de toute part par des verges de toute sorte, lâchant leur jus sur son visage, dans sa bouche toujours prise par une queue, sur ses seins, son ventre. A chaque homme qui s’en va, un autre prend sa place presque instantanément. Je décide de m’approcher pour mieux voir. Et là un spectacle unique s’offre à moi, je vois ma Audrey, tenant une queue dans chaque mains, une dans la bouche, une dans la chatte. Et autant d’autre bites autour d’elle attendant leur tour pour se vider. Je vois du sperme sur son visage, son front, son ventre dégoulinant sur les côté pour atterrir sur le sofa. J’arrive à voir sa chatte, qui est encore prise par l’homme, ruisselante de liquide blanc coulant entre ses fesses. Je bande en voyant ce spectacle, je regarde autour de moi et je trouve une femme qui la regarde. Je m’approche d’elle, elle me regarde et comprends tout de suite ce dont j’ai besoin. Elle s’agenouille et prend ma queue prête à exploser dans sa bouche sans hésiter une seconde. Tout en regardant les hommes agglutinés autour de Audrey, je me fais sucer délicatement mais pas longtemps car je lâche ma purée au fond de sa gorge sans même la regarder, sans quitter des yeux le groupe d’hommes qui assaillent le corps de ma belle. Elle avale, puis se redresse et fais comme si de rien n’était continu comme moi à regarder se spectacle.Audrey gémit, elle sent cette queue qui la rempli, elle sent cette queue qui vient de lâcher son sperme dans sa bouche, elle sent aussi la jouissance des autres hommes sur son visage, et son corps. Elle est là, tel un objet de plaisir au service de tout le monde, une machine à faire jouir, un réceptacle à foutre et personne ne s’en prive, bien au contraire. Ça dure depuis 20 bonnes minutes maintenant et je vois d’autres hommes entrer dans la salle.La plupart déjà nu, les autres enlèvent tout de suite leur pantalon. Dès qu’un homme se retire de sa chatte après s’être vidé, un autre prend sa place presque instantanément. Ils passent à la chaine et depuis qu’elle est sur le dos, elle peut accueillir encore plus de queues Elle se sert de ses 2 mains pour saisir chaque phallus à sa portée. Certains jouissent dans sa main. Elle est recouverte de liquide blanc et gluant. Ceux qui se succèdent dans sa chatte n’y vont pas de mains mortes. Elle est secouée, la bouche toujours prise par une queue. Chaque participant jouis dans sa chatte ou dans sa bouche, personne ne se retient. Elle est là pour ça. Après plus d’une demie heure, les hommes commencent à se faire rare, il n’en reste plus que 2. Un dans sa bouche et un dans sa chatte. Une fois vidés tout les 2, ils se retirent et quittent la place. Audrey avale le dernier jet de sperme lâché. Je m’approche d’elle, elle est en sueur, si on peut encore distinguer sa sueur de celle des hommes qui l’ont utilisé. Elle est recouverte de sperme. Une femme brune s’approche d’elle également et l’embrasse à pleine bouche et décide de sucer le jus d’hommes qu’elle a sur le visage. Sa langue se balade sur ses joues, ses lèvres, son front. Puis elle s’allonge près d’elle et elle se frotte sur son corps gluant de sperme. Audrey l’étreint et la caresse. Elles se recouvrent mutuellement du sperme déversé par tout ces mâles qui lui sont passés dessus. Une fois bien excitée, la belle brune se relève, me regarde en me souriant et nous quitte.Je l’aide à se relever du sofa en la prenant par les mains. Une fois debout, je la fais tourner pour la regarder sous toute les coutures. Elle est luisante de liquide. J’aime ça, et elle aussi. Je l’embrasse et elle me remercie. Je lui dit que la soirée n’est pas encore fini et qu’il faut trouver une douche pour qu’elle puisse se rafraichir un peu. Je ramasse sa robe et nous nous mettons à la recherche d’un salle de bain. Nous sortons de cette salle, elle, juste habillée de ses escarpins à lanières, et nous marchons dans le couloir du début. Nous croisons des couples qui la regarde avec envie. Je lui tiens la main. Nous croisons une “femme de service”, je dis ça car j’en ai vue plusieurs habillées pareil, en soubrette, juste la petite jupe noire, des bas et des chaussures à talons. Un petit collier serrant autour du coup et c’est tout. Certaines transportant un plateau avec des coupes de champagne. Je l’arrête et lui demande où puis je trouver une salle de bain pour. Elle nous dit de la suivre, elle va nous y conduire.Nous la suivons bien sagement, je la regarde marcher devant nous, son petit cul se balançant de droite et de gauche. C’est une petite blonde d’un mètre soixante cinq à tout casser. Fine sans être squelettique. Comme  j’aime.Nous arrivons devant une porte au bout du couloir sur la droite. Le sperme accumulé continu de couler le long  de son corps, le long de ses jambes, entre ses fesses. La femme de service nous ouvre cette porte et nous laisse entrer en premier. Une foi à l’intérieur, nous ne sommes pas seul évidement. Des homme et des femmes sont déjà là pour se “laver” mutuellement. Ce sont des douches collectives donc pas d’intimité possible mais vue le thème de la soirée et ses participants, cela ne gêne personne, bien au contraire. Audrey se dirige vers les douches après avoir enlever ses hauts talons. Je reste près de l’entrée et je m’assoie sur une chaise installée pour l’occasion pour mater. Elle fait couler l’eau, juste à côté d’une autre jeune femme qui se fait savonner elle même  par une autre femme. Elles se frottent, ou devrais je plutôt dire, elles se caressent. Elles doivent avoir le même âge, l’une est un peu plus grande que l’autre. Elles remarquent alors Audrey. La plus grande, se retourne et laisse balader sa main aussitôt sur son corps. Tout d’abord sur son dos, puis elle descend très vite sur ses fesses. Audrey semble apprécier ses caresses. Surtout quand la deuxième s’approche et l’embrasse à pleine bouche après lui avoir tourner la tête. Leur langues se mélanges, leurs mains se baladent sur leur corps. La seconde se colle à son dos et l’embrasse dans le cou, puis se met à genoux et lui lèche l’anus. Elle colle directement son visage sur sa raie humide pendant que la plus grande lui doigte la chatte sans cesser de l’embrasser. Le spectacle est très chaud, du coup, un homme qui se lavait, s’approche du trio. Il dirige directement son sexe droit comme un “I” vers la petite et la prend. Cette dernière, n’hésite pas une seconde et sans cesser de doigter Audrey, se penche doucement et tend son cul à cet inconnu qui la pénètre d’un seul coup. Tout se spectacle se passe sous les jets des douche qui ne cessent de couler sur ces corps chauds comme la braise. L’homme la saisie par la taille et décharge son jus après quelques aller et retours. En sortant sa queue, Audrey s’agenouille devant lui et décide de le sucer afin de le goûter. C’est alors que 3 autres hommes qui étaient là à mater, décident de se rapprocher et d’offrir leur dard à ces petites chiennes. La grande qui léchait l’anus de Audrey se retourne et avale la première queue qui s’offre à elle. Ma petite chienne, elle, est occupée avec les 2 nouvelles verges qui viennent de lui être proposées. canlı bahis siteleri Une dans la bouche, l’autre dans la main droite. La petite qui vient de se faire prendre s’allonge sur le dos et se glisse sous elle afin de positionner son visage juste sous sa fente détrempée. Audrey est accroupie, elle sent cette queue raide aller et venir dans sa bouche et en même temps cette langue fouiller son intimité. Les sensations sont intenses. Partagée entre le plaisir de cet inconnu qui va à coup sûr décharger son liquide dans sa bouche et cette jeune femme qui grâce à sa langue va sûrement la faire jouir. Ce qui ne tarda pas. Après plusieurs minutes à ce rythme, elle sent le plaisir monter de plus en plus pour enfin exploser dans une avalanche de sensations des plus intenses. La fille qui la lèche ne s’arrête pas et alors qu’elle continu de jouir, l’homme dans sa bouche n’en peut vraiment plus et éjecte son liquide gluant au fond de la gorge de Audrey. La voilà la bouche remplie de sperme chaud et épais qu’elle avale sans difficulté. L’inconnu retire son sexe de sa bouche et s’en va. Elle décide alors de terminer le deuxième homme, déjà bien dure dans sa main droite et enveloppe de sa bouche se sexe prêt à exploser. Pendant ce temps la jeune femme qui l’a fait jouir se relève et va prêter mains forte à son amie sur le troisième homme qui était venu les voir. Audrey s’active sur cette queue bien durcie par le spectacle. Elle s’empale dessus, faisant toucher le fond de sa gorge avec le gland gonflé de sang. A ce rythme, il ne va pas trainer je pense. Le spectacle m’excite énormément. Je la vois avaler cette verge inconnu tout en sachant qu’elle va lui vider les couilles et prendre son jus comme si c’était un nectars précieux. Tout d’un coup l’homme lui prends la tête à deux mains et s’active de plus en plus vite pour enfin déverser son jus dans sa bouche, elle n’en perd pas une goute et avale tout au fur et à mesure que cela coule dans sa bouche. Ceci fait il se retire et quitte la salle de bain. Audrey se relève, passe sous le jet de la douche puis reviens vers moi. Je lui tends une serviette, je l’essuies puis je lui tends sa robe. Elle la mets et enfile ses escarpins. Nous quittons également cette salle de bain en laissant derrière nous l’homme et les deux jeunes femmes qui n’en on par encore terminé avec lui.Dans le couloir, nous décidons d’aller nous restaurer car une petite faim se fait sentir même si elle a déjà commencé a déguster avant moi. Nous arrivons au buffet, richement garni de tout ce que l’on peut désirer, cela va de la viande aux fruits de mer et toute sortes de salade et accompagnements. Nous nous servons et nous nous installons à une table à proximité. Elle me dit qu’elle a adoré la séance sur le sofa, qu’elle a adoré être prise pour un morceau de viande. Je lui dit qu’elle était là pour ça et que j’ai adoré la mater se faire prendre. Je lui dit que j’aimerais aussi la voir dans un gloryhole. Pas de soucis me répond elle. Elle est parfaite et je me dis que j’ai beaucoup de chance de l’avoir.Aussitôt notre dîner terminé, nous nous mettons à la recherche d’un endroit propice aux gloryholes. Nous nous dirigeons alors vers les sous sol de la bâtisse. Tout le long du parcours nous ne voyons que femmes nues, verges dressées et flots de sperme jaillissant. Nous croisons des femmes avec le visages recouvert de jus d’hommes, des hommes à la recherche d’une chatte accueillante, pour se vider, dont celle de Audrey. Évidement, l’un des ces inconnus n’a pu se retenir et en nous croisant, la tout simplement prise par la main et la fait mettre à genoux devant lui. Sa queue déjà sortie et raide s’est aussitôt engouffrée dans sa bouche grande ouverte. Il pose ses 2 mains de chaque côté de sa tête et s’active très rapidement pour se vider au fond de sa gorge après à peine une minute. Il n’en pouvait plus je pense et Audrey était là pour ça, elle le sait bien.Nous continuons et nous trouvons une porte avec une lumière éteinte juste au dessus puis un escalier qui doit mener au sous sol. J’ouvre la porte et effectivement une fois arrivé en bas des marches, nous nous trouvons dans un petit couloir aux murs de pierres. Il fait sombre mais juste assez clair pour voir où nous mettons les pieds. Je suis excité. Au bout de ce couloir, nous remarquons 3 portes. J’ouvre celle du milieu et là je remarque aussitôt un trou de chaque côté des parois. Nous entrons dans cette petite pièce de la taille d’un toilettes classique. Il y a une une chaise et rien d’autre. Puis une fois à l’intérieur et la porte fermée, la lumière qui est au dessus de celle-ci s’allume d’un rouge léger. J’en déduis que la lumière au dessus de la porte en haut des escaliers est allumée aussi pour signaler que les gloryholes sont prêt à l’emploi. Nous attendons quelques minutes puis j’entends des bruits de pas, sûrement quelqu’un qui descend les marches. J’entends également une des 2 autres portes s’ouvrir puis se refermer. Quasi dans les 10 secondes suivante, je vois apparaître un sexe d’homme, à demi mou, par le trou de droite. Sans attendre plus longtemps elle s’empare de son nouveau jouet et l’enveloppe de ses lèvres pulpeuse et humide. Tout en le fourrant dans sa bouche, de sa main droite elle le branle délicatement. Elle prend son temps, elle s’amuse et moi ça me fait bander comme un âne. La verge ne tarde pas à décharger son flot épais au fond de sa gorge. Je la vois avaler le tout et j’entends l’homme pousser des soupirs de plaisir de l’autre côté. Une fois vidé, la queue disparait. Pendant ce temps de l’autre côté, une autre pointe en direction de Audrey. Je lui fais signe de se retourner, ce qu’elle fait et empoigne ce chibre déjà raide et l’enfourne dans sa bouche. Elle lèche le gland et passe sa langue tout le long de la hampe. Elle le branle, je sais ce qu’elle veut, elle veut recevoir le jus de cet inconnu et tout avaler. C’est comme une drogue pour elle. Puis, le temps de penser à ça, l’homme éjacule. Je ne vois rien car sa queue est toute entière dans sa bouche. Puis ça à continue comme ça pendant pratiquement une bonne demie heure.J’ai compté et elle à avalé pas moins de 7 spermes d’inconnu. Je la regarde, je vois quelque gouttes sur son visage. Elle se lève. Je regarde ma montre, il est presque 3h00 du matin, il est temps de prendre congé mais pas sans être aller remercier notre hôte.Nous remontons les escaliers et nous nous mettons à sa recherche. Nous le trouvons après quelques minutes dans une salle type salon à cigare. Une pièce plus intime que le reste de celle que nous avons visité. Je me dirige vers lui, il est assis mais se relève en me voyant approcher. Je lui tend la main et le remercie vivement pour cette soirée et lui dis que nous souhaitons partir car nous ne voulons pas dormir sur place. Pendant que je luis explique les grandes ligne de notre soirée, il ouvre sa braguette et sort son sexe. Audrey qui était derrière moi, s’approche et se met à genou devant cette queue qu’elle a déjà pris en bouche. Pas besoin de lui faire signe. Tout en continuant ma conversation, elle s’applique à le faire jouir. Je jette un œil de temps en temps vers le bas pour la regarder faire mais notre hôte ne lui jette même pas un coup d’œil, imperturbable. Il continu en me disant que les hommes qui ont pu l’essayer, en sont tous ravi. Et souhaitent la revoir lors de la prochaine soirée. Je lui répond que ça sera un immense plaisir de satisfaire les besoins de ses amis. Ceci dit il m’explique qu’il me recontactera par mail afin de nous avertir de cette future orgie. Puis il pose sa main sur la tête de Audrey et lui fait arrêter ses va et viens, la bloque, alors que sa queue est toute entière dans sa bouche. Il jouit. Il décharge son jus tout au fond de sa gorge, son nez  est collé à son ventre. Je le regarde et son visage ne montre pratiquement aucune expressions. Il sort sa queue et la range dans son pantalon.Elle se relève, elle n’a rien loupé. Elle me souri. Je sers la main du maître de maison en lui disant que j’attends de ses nouvelles avec impatience.Nous sortons de la demeure et nous attendons quelques secondes avant de voir arriver ma voiture. Nous montons à l’intérieur et nous partons en direction de chez nous. Pendant le trajet, Audrey dort. Elle est exténuée. Nous avons passé une excellente soirée.Sur le trajet du retour, je la regarde de temps en temps, je vois son visage paisible, sereins. Et je me dis que j’ai vraiment beaucoup de chance.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir