Genel

Salle d’attente

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Salle d’attenteJ’avais tiré le numéro 42… 42 ! Et le 20 venait juste d’être appelé… Ça va encore être long ! Très long ! Encore un après-midi de gâcher à attendre… Pour patienter, comme à mon habitude, j’observais toutes les femmes autours de moi que le printemps déshabillait. Et ce printemps était particulièrement chaud, croyez-moi !Je me suis installé contre le mur du fond de la pièce pour pouvoir assouvir mon vice. Des cuisses bronzées, des décolletés profonds, un nombril et même une culotte blanche aperçue subrepticement lorsque la jeune fille s’était assise. L’après-midi se déroulait lentement… Je devais être là depuis une heure, absorbé par mes contemplations quand sur le siège à côté de moi, une jolie femme s’installa. Du coin de l’œil, je vis qu’elle devait avoir dix ans de moins que moi, les cheveux blonds, assez longs et vêtue d’une jolie robe champêtre assez courte. Elle s’installa sans dire un mot, sans me regarder. Elle se plongea presqu’aussitôt dans la lecture d’un roman. J’ignore pourquoi mais elle m’envoûta, m’hypnotisa. Malheureusement, elle n’a jamais relevé le visage et encore moins croisé mon regard malgré mon insistance. Impossible d’entamer la conversation ! Je ne pouvais que l’épier : Ses jambes longues, fines, bronzées. L’échancrure de aydın escort son décolleté qui s’entrebâillait et me laisser voir une partie de son sein presque jusqu’au téton… Et voilà que ma machine a fantasme s’est mise à tourner à plein rendement et je me suis retrouvé avec une jolie érection qui finit par être très douloureuse. Échauffé comme j’étais, je me suis décidé d’aller mettre de l’eau froide sur le visage. Je me lève donc et me dirige aux toilettes en jetant un coup d’œil dans sa direction. Elle est toujours plongée dans son foutu bouquin ! Je ne suis même pas sûr qu’elle sache que j’existe… Je vais pour me soulager mais mon sexe en érection ne me simplifie pas la chose. Bref, j’essaie de retrouver mes esprits en cherchant à penser à autre chose… Ça se calme et je peux enfin uriner normalement.Je sors et me dirige vers le lavabo… Et oh surprise ! Elle est là ! Devant moi, la hanche contre le lavabo. Je suis surpris. Mais les choses vont vite : Elle s’avance et me pousse avec son corps dans le toilette et ferme la porte. Elle pose un doigt sur ma bouche et défait la ceinture qui ferme sa robe en se plaquant contre moi pour m’embrasser. Sa langue pousse la mienne, je pose mes mains sur ses hanches. Elle défait mon pantalon et le fait tomber sur escort aydın mes chevilles. J’ouvre sa robe. Comme je m’en doutais, elle n’a pas de soutif. Ses seins sont sublimes et fièrement dressés. Je les pétris puis les bouffes goulument, les lèches, les suces. Elle tient ma tête serrée contre, la caressant puis appuie sur mes épaules.Je descends le visage. Voulant m’attarder sur son nombril, elle appuie davantage sur mes épaules pour m’interdire ce plaisir. J’arrive a hauteur de son string tanga en dentelles que je descends d’un coup. Elle le pousse des pieds. Mon visage se retrouve en face de sa chatte parfaitement épilée. Elle me pose sa jambe sur mon épaule. Je plaque immédiatement mon visage contre son bas ventre et ma langue parcours son intimité mes mains sur ses fesses. Son nectar commence à me couler sur le menton, sur sa cuisse. Elle gémit. Pas le temps ! Elle enlève sa jambe. Je me relève. Elle s’accroupit, me masturbe puis me suce. Elle sort un préservatif et le met à mon membre de nouveau fièrement dressé. Elle se relève, je l’embrasse en pétrissant son sein. Elle pose son pied sur les toilette. Je saisi sa jambe avec mon autre main et j’entre en elle. Elle gémit un peu et ondule beaucoup du bassin. C’est délicieux !Devant l’inconfort de la aydın escort bayan position, je me retire, elle se retourne, se cambre et pose ses deux mains contre la porte. Je me penche pour lui bouffer le cul. Elle avance et me fait signe non de la tête… C’est vrai que l’on n’a pas trop le temps ! Elle se remet en position, saisi ma queue en la masturbant tandis que je saisi ses deux nichons bien durs. Je retourne en elle et au bout de quelques coups de reins, je jouis. Elle se cambres et gémis. Je reste en elle un instant, récupérant mon souffle. Elle se redresse, remet sa robe et m’embrasse. Je vais pour parler mais elle pose un doigt sur ma bouche, m’embrasse à nouveau puis s’en va sans se retourner en fermant la porte.Je reprends mes esprits, remonte mon jeans… Je trouve son string sous les toilettes que je m’empresse de fourrer dans ma poche. Je vais pour sortir des toilettes quand…« Monsieur, monsieur ! » Une main sur mon épaule me secoue doucement… J’ouvre les yeux, regarde autour de moi… Putain, toujours dans cette maudite salle d’attente… Je récupère mes esprits… La personne à côté de moi me sourit, c’est une dame dans la cinquantaine. « Je crois que c’est à vous, monsieur » Je la regarde comme un imbécile, elle me demande si ça va… Je jette un coup d’œil à la place d’à côté et malheureusement, ma belle est partie… Je réponds que ça va et je me lève… Je ne saurai rien de ma belle inconnue, ni le son de sa voix, ni même son prénom. Il ne me restera qu’un souvenir torride…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir