Genel

Un bon coup de main

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Hot Babe

Un bon coup de mainUn bon coup de mainJ’étais allé faire quelques courses au supermarché du coin en cet après midi du mois d’août. Tout était calme, très calme dans cette ville de province de l’est de la France. Les allées du supermarché étaient presque vide si bien que les visages devenaient vite familiers. Déjà à deux reprises je m’étais retrouvé nez à nez avec une jeune fille d’une vingtaine d’années, blonde avec des cheveux courts, assez grande, très mince, en jupe courte qui dévoilait des cuisses fines mais galbées. La première fois on s’était évités, la seconde elle m’avait souri. J’avais remarqué qu’elle poussait un chariot étrangement rempli pour une jeune personne seule en me disant comment elle va faire pour porter tout cela.Je continue mes courses en flânant et je passe aux caisses rapides les quelques articles que j’ai achetés. Je sors du magasin et devant moi je retrouve la jeune fille blonde que j’avais vue dans les allées. Elle croule littéralement sous les achats qu’elle a faits et qui sont dans deux énormes sacs. J’arrive à sa hauteur et je lui demande si elle veut que je lui donne un coup de main pour porter ces paquets. Elle me répond avec un sourire :  « D’habitude, j’aurais refusé votre offre mais aujourd’hui, je vous dis oui, ce serait gentil à vous ». Je n’ai rien à faire devant moi, mon épouse passant quelques jours dans sa famille et je lui prends un des deux sacs.On chemine ensemble vers un blocs d’immeubles en papotant. J’apprends qu’elle a dix neuf ans, qu’elle est en première année de fac de droit, qu’elle et sa mère vivent seules et qu’elles reviennent de vacances d’où les courses assez lourdes. On arrive dans l’immeuble, on monte dans l’ascenseur très étroit qui fait qu’elle se rapproche de moi et que je sens son corps chaud et ferme, ce qui fait que je sens que ma bite a déjà des soubresauts. On arrive dans l’appartement et elle me propose à boire pour me « récompenser ». J’accepte bien sûr et elle me dit de m’asseoir dans le séjour.Elle revient de la cuisine avec un grand verre d’eau fraîche et on continue à deviser, les études, l’administration où travaille sa mère. Elle s’appelle Christelle et elle me dit qu’elle a chaud en même temps qu’elle joue à écarter ses cuisses et à les refermer. Je crois mal voir mais j’ai l’impression de voir sa chatte recouverte d’un léger duvet de poils blonds. Soudain, elle commence à se gratter le dos et elle se contorsionne pour essayer de le faire entre ses omoplates. Toujours prêt à rendre service, je lui propose de le faire à sa place. Elle me dit avec un soupir qui en dit long bakırköy escort sur ses désirs :  « Oh ! Oui ! ». Je me rapproche d’elle et déjà ma bite qui est à l’étroit dans mon pantalon forme une protubérance sur l’emplacement de m braguette que Christelle ne peut pas manquer de remarquer.J’approche ma main de son dos et je commence à gratter mais ça ne lui suffit pas et elle me dit : « Passez votre main sous mon tee shirt ». Je le fais bien sûr avec ravissement en me collant à elle si bien que ma bite est carrément contre son bras et qu’elle sent que je bande. Elle n’a pas de soutien gorge et ma main qui gratte se transforme en une main qui lui masse le dos et qui se balade vers sa poitrine. Elle a des seins menus, fermes et ses tétons, longs, sont en érection. Elle a déjà ses mains sur ma braguette, elle sort ma bite de mon pantalon et commence à me la sucer avec un expertise qui étonne mais que j’apprécie. Pour ne pas être en reste, sachant qu’elle ne porte pas de culotte, mes mains quitte ses petits seins pour m’occuper de sa petite chatte. Petite était le mot que j’avais en tête avant de voir sa chatte. Elle se bascule sur le canapé les cuisses largement écartées et la jupe relevée et son con apparaît dans toute sa beauté. En fait pour une si jeune fille, sa chatte était « immense » : des lèvres protubérantes et ourlées, un clito de belle taille décalotté et rouge, signe d’une activité intime qu’elle avait eu avant d’aller au supermarché et un léger duvet que j’avais deviné plus que vu quand elle me l’avait montré de manière furtive en écartant ses cuisses.Ma bouche ne tarde pas à rejoindre cette magnifique chatte et nous nous plaçons tête bêche en soixante neuf. Sa cyprine est délicieuse, abondante, très claire et légèrement acide, j’adore. Je lui suce le clito et je l’entoure de mes lèvres en l’aspirant. Elle a repris ma bite dans sa bouche et comme j’ai enlevé mes fringues, elle me lèche les couilles et me les suce. Je reviens vers sa bouche et on s’embrasse, langues liées et fortes de nos odeurs respectives. Je reprends ses seins en mains et j’en excite les bouts. Je sens que la fièvre de la baise monte entre nous et que je vais la fourrer. C’est là qu’elle me dit : « Viens, suis-moi on va dans la chambre ». « La chambre », je me serais attendu à ce qu’on aille dans « sa » chambre, mais bon… Je la suis en ayant une vue splendide sur son petit cul et nous arrivons au bout du couloir dans la chambre de la Maman. On se jette sur le grand lit. Elle a les jambes largement écartées et je me remets beşiktaş escort à la lécher. Cette fois, je suis entre ses jambes et j’ai un accès facilité à sa rondelle d’un dessin parfait que je lèche avec ravissement. J’ai ma main sur ma bite et je la branle pour augmenter mon plaisir. Christelle se tient les seins de ses deux mains et elle semble en tirer une immense jouissance en les malaxant et en en étirant les pointes. J’introduis un doigt dans son con pour la branler un peu et je constate qu’elle est super large et que je pourrais facilement mettre trois voire quatre doigts sans qu’ils soient à l’étroit. Je suis un peu surpris mais cela ne diminue pas mon désir même si je me dis que cette fille bien jeune doit avoir des pratiques de baise bien établies. Mes doigts font maintenant des va et vient rapides dans sa chatte, Christelle gémit et elle me lâche : « Ta bite, maintenant !!! »Je ne me le fais pas répéter et je commence à la bourrer à grands coups de bite. Elle déplace une de ses mains sur son clito qu’elle branle à toute allure. On change de position, je me mets sur le dos et Christelle vient s’empaler sur ma bite en me tournant le dos ce qui me donne à nouveau le spectacle ravissant de son petit cul qui monte et qui descend pendant que sa chatte me masse la bite avec les parois de son vagin qui commence à se contracter.On en est là de nos ébats avec Christelle quand j’entends la porte de l’appartement s’ouvrir. J’ai à peine le temps de le réaliser que la maman de Christelle est dans la chambre où je baise avec sa fille. Je m’attends à de hauts cris mais j’entends seulement la maman dire : « Oh non ! Tu n’as pas recommencé, Christelle ! ». Je commence à mieux comprendre pourquoi la chatte de la belle Christelle est aussi largement ouverte : elle a l’habitude de ramener des mecs chez elle et de se faire sauter. Et la maman de continuer : « Ne vous gênez pas, faites comme si je n’étais pas là ».Ma bite a un peu molli en voyant arriver la maman de Christelle mais je suis encore dans sa connasse et j’entends continuer à en profiter. Je recommence à la bourrer et elle se remet à monter et descendre sur ma bite. La maman n’est pas mal du tout. Elle ressemble à sa fille et fait très jeune. On dirait plutôt deux sœurs Christelle et elle. Elle a juste des seins un peu plus gros que ceux de sa fille mais de longues cuisses, un beau visage et le même blond que sa fille. Christelle me cache un peu ce que fait sa mère mais je la vois qui se met à poil et vent se mettre dans le lit à côté de moi.Elle beylikdüzü escort me regarde et se passe la langue sur les lèvres en prenant ses seins en coupole. L’instant d’après, elle une de ses mains entre ses cuisses, sur sa chatte et elle y insère un doigt. Elle s’approche de ma bouche et me tend ses lèvres. Elle y retrouve le goût de la chatte de sa fille et semble le reconnaître puisqu’elle me dit : « Alors, elle mouille bien, ma fille ». Je lui répond, un peu penaud : « Oui ». Voyant que j’entre en affaire avec sa mère, Christelle se lève et me laisse la bite en l’air sans que j’ai joui. Je la regarde s’éloigner mais sa mère me prend la bite avec ses mains et commence à me branler. Sa bouche suit ses mains de près et sa langue experte me nettoie la bite de la mouille de sa fille en même temps qu’elle aspire mon gland, déclenchant en moi une vague de plaisir. Je fais un demi tour et je retrouve sur elle, la tête entre ses cuisses qu’elle écarte largement. Sa chatte est aussi belle que celle de sa fille. Ses grandes lèvres sont à peine plus longues mais elles sont tout aussi ourlées. Sa mouille est plus épaisse, plus douce et une odeur plus soutenue que celle de sa fille s’en dégage, fruit d’une journée passée au travail. Je lèche cette chatte avec ravissement et explore son clito qui est plus gros que celui de sa fille. Il est encore encapuchonné et ma bouche s’efforce de le faire sortir de sa cachette, ce que je ne tarde pas à réussir à faire. Elle relâche un peu ma bite de sa bouche, tout en continuant à la branler, le temps d’exhaler quelques gémissements de plaisir.Dans un murmure, elle me dit : « Ta bite dans mon con, ça fait deux semaines que je n’ai pas baisé ! ». Je lui dis de se mettre en levrette et je lui rentre ma bite dans sa connasse qui est déjà remplie de mouille. Sa chatte est serrée, signe qu’elle avait commencé à jouir sous mes caresses buccales. Rapidement elle se relâche et je la bourre avec force. C’est là que Christelle revient et se place derrière moi pour me masser les couilles d’une main pendant qu’elle se met trois doigts de l’autre dans la chatte pour se branler. On baise comme ça un bon quart d’heure et je sens que la jouissance de la maman ne va pas tarder comme la mienne. Je me retire de la chatte à regrets car je commençais à sentir ses parois se contracter et je me mets sur le dos, la bite pointée vers le plafond. Les deux femmes comprennent vite ce qu’il faut faire : elles s’emparent de ma bite et la lèchent à tour de rôle tout en la branlant. Le geyser de mon foutre ne tarde pas à surgir : j’en reçois sur moi tandis qu’il atteint aussi le visage de Christelle et celui de sa maman qui sont penchées sur moi. Elles se remettent à me sucer la bite pour lécher mon sperme et me voilà tout propre !Nos visages sont éclairés de sourires après la jouissance que nous venons de partager. Je leur promets de revenir les voir bientôt….

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir