Genel

Candidat à l’embauche

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Candidat à l’embaucheCandidat à l’embaucheIl est 17h20 au cadran de la montre de ma voiture et je suis assis à attendre pour me présenter à cet entretien d’embauche un peu pas comme les autres. Cela fait maintenant 10 mois que je suis sans travail après presque 25 ans de bons et loyaux services auprès d’une société qui a jugé bon de me licencier pour restructuration économique. Après d’abord avoir pris un peu de bon temps juste après mon licenciement, j’ai envoyé un paquet de lettre de sollicitation spontanées ou en réponse à des annonces mais sans réel succès, soit pas de réponse, soit à des barèmes salariaux ridicules par rapport à mon expérience. Donc, cet énième entretien d’embauche se présente à moi mais celui-ci, je l’appréhende différemment, non pas par la fonction proposée mais par la filière suivie pour répondre à l’annonce. Je vous explique : Marié depuis plus de trente ans à Valérie, les enfants envolés du nid, nos relations sexuelles sont devenues au fur et à mesure inexistantes et je compense ma libido en surfant sur des sites d’histoires érotiques qui m’aident à me soulager. Mes fantasmes ont évolué et je prenais de plus en plus de plaisir à m’identifier à un hétéro qui, par un concours de circonstances, se retrouverait entre les mains d’un homme dominant qui lui imposerait sa loi, en se faisant sucer et enculant le cul vierge d’un hétéro pur et dur contre sa volonté. Aussi, dans mon esprit pervers a germé l’idée de lancer une petite annonce de recherche d’emploi via un site érotique libellée ainsi :« Homme 50 ans à la recherche d’emploi dans le domaine de la vente avec une expérience de 25 ans à haut niveau souhaite être contacté par Directeur Général ou Commercial à la recherche de quelqu’un qui lui serait totalement dévoué et à ses ordres. Ai résolument besoin de retrouver un emploi, alors si possibilité de combiner travail et plaisir, contactez-moi. Je suis vierge, hétéro et avide de découvrir nouvelles sensations entre les mains d’un homme dominant ( couples bi dominants aussi acceptés). « Via le biais du site, je reçus plusieurs réponses mais la plupart des hommes me proposaient alors uniquement des plans cul d’un soir ou jeu de rôle mais moi, je souhaitais avant tout trouver un job. Puis, un soir, je reçus une réponse plus sérieuse d’un certain Monsieur Jacquart qui me demandait de lui envoyer mon Curriculum Vitae ainsi qu’une lettre de motivation avec la référence X4287, se présentant comme Directeur Général à la recherche d’un Responsable Vente pour la région pour une chaîne de magasins. Le sérieux de la réponse me conforta dans l’idée de faire le nécessaire et envoyer conformément les documents, quand même un peu anxieux de lui envoyer mes documents avec toutes mes données personnelles réelles et non plus sous le couvert de l’anonymat de mon pseudo sur le site érotique. Cinq Jours plus tard, ma femme m’annonça avoir reçu une lettre de ce Monsieur Jacquart, heureusement pour moi tout-à-fait officielle avec en-tête de la société souhaitant me convier à un entretien à ma meilleure convenance. Rendez-vous konak escort fut pris pour aujourd’hui à 17h30 à la plus grande joie de mon épouse qui se désespérait de ne pas me voir décrocher de rendez-vous ces derniers temps. Oups, le temps a passé… déjà 17h25, il est temps d’y aller et le cœur serré, je sors de ma voiture et me présente à la réception. Les bureaux de la société sont situés au dernier étage, me dit la réceptionniste et pile-poil à 17h30, on me fait pénétrer dans le bureau de Monsieur Jacquart. A mon entrée, un homme de grande taille, musclé, les cheveux poivre et sel, dans la quarantaine se lève pour venir à ma rencontre et me remercie de ma visite et de ma ponctualité. Il propose de s’installer à sa grande table de réunion qui trône dans son bureau et entame la conversation. -Bien… Monsieur Verheyen, je vous propose de passer en revue votre parcours professionnel, parlez-moi de vous et dites-moi ce qui devrait me pousser à vous engager.-Euh… , rétorquai-je, quelque peu décontenancé par la tournure si officielle des choses et ne voulant pas faire de faux pas, j’entrepris de me présenter ainsi que mon parcours professionnel ( dont je vous épargne les détails ici )L’entretien dura plus de trois quart d’heure, entrecoupé de questions de la part de Monsieur Jacquart et mes réponses semblaient répondre aux attentes de celui-ci. Satisfait, il me proposa de convoquer son Directeur Commercial afin de faire sa connaissance dans la mesure où je devrais éventuellement travailler sous sa direction et également connaître son avis sur ma candidature. Avec mon accord bien évident, il prit son téléphone et demanda à son interlocuteur de passer dans son bureau en lui expliquant les raisons de sa demande. Cinq minutes plus tard, on frappa à la porte et un homme de petite taille au crâne dégarni fit son entrée, se présenta à moi sous le nom de Monsieur Vergust, directeur commercial de la société qui s’installa à la table et commença également à me poser différentes questions, toujours d’ordre professionnel durant une demi-heure. Il était aux alentours de 19h00 quand ils me demandèrent de sortir quelques minutes afin de pouvoir discuter entre eux de ma candidature et d’attendre dans la salle attenante.Un quart d’heure après, ils me firent rentrer à nouveau et me communiquèrent leurs accord de m’engager en me présentant un contrat de travail en bonne et due forme, assorti d’un salaire réellement à la hauteur de mes espérance avec voiture de société. Fou de joie intérieure, je marquai mon accord en les remerciant de m’accorder leur confiance.-« il reste une modalité à remplir » intervint Jacquart », déshabillez-vous complètement »-« … euh… oui, Monsieur » parvins-je à articuler, mon cœur battant la chamade, même si je m’attendais un peu à cette épreuve. Gêné, j’entrepris de retirer mon veston , retirer ma cravate et ma chemise. Torse nu, je retirai mes chaussures et chaussettes, déboutonnai mon pantalon avant de le laisser tomber sur mes chevilles. En boxer devant ces deux hommes en costume, j’eus quelques gaziemir escort hésitations avant de me résigner à le retirer, exhibant mon sexe qui se gonflait d’excitation.-« Bien, les mains derrière la nuque, les jambes écartées ! « fit Jacquart , ce que je fis directement, » Ainsi, tu es à la recherche de nouvelles sensations, ta petite vie de mari hétéro ne te suffit plus, tu veux devenir une petite tapette soumise ?»-« Oui, Monsieur » -« Hé bien, tu es bien tombé chez nous car dorénavant, tu nous devras, à tous les deux obéissance et soumission en plus d’exercer ton métier de vendeur. J’imagine que ta femme n’est pas au courant de ta démarche. »-« Non, Monsieur, elle ne le sait pas et si je peux me permettre, je vous demanderais d’éviter toute action qui pourrait la mettre dans le doute »-« Tu oses déjà mettre des exigences !!! » tonna Jacquart, « tu mériterais que je te tanne le cul à coup de ceinture pour une telle impertinence »-« Pardon, Monsieur, mais vous devez compr… »-« Suffit, esclave, tu te tais » intervint Vergust, « rassure-toi, tu es engagé pour travailler chez nous et être notre jouet sexuel comme bon nous semblera, mais nous ne sommes pas là pour ruiner ton couple, nous en tiendrons compte, à toi d’éviter de nous décevoir et d’éviter que l’on doive te punir sévèrement, ainsi tu ne devras pas justifier de marques sur ton cul à ta femme. Toutefois, on te demandera parfois de rester plus tard le soir car l’un ou l’autre ou les deux, on aura envie de s’amuser avec toi, à toi d’être convaincant chez toi pour l’expliquer. Mais je pense que ton salaire attrayant mérite de faire des heures supplémentaires. Compris ? »-« Oui, Monsieur, je vous remercie de votre compréhension »Ils s’approchèrent de moi et commencèrent à m’inspecter, faisant entre eux quelques commentaires, me reprochant un léger embonpoint qu’il faudra absolument faire disparaître par un régime, triturant, pinçant violemment les tétons au point de me faire gémir de mal, me fessant le cul pour tester mes réactions, soupesant mes couilles qu’ils trouvaient relativement grosses et caressant ma bite qui réagit vite favorablement à ces attouchements. Stoïque, les mains derrière la nuque et jambes écartées, je me laissais palper sous toutes les coutures et mon sexe tendu marquait mon excitation. Ils titillèrent ma rondelle en me demandant si j’étais vierge du cul, ce que je répondis par l’’affirmative. Enfin, après s’être concertés des yeux, ils me confirmèrent leur accord de m’engager comme Responsable de région ET comme leur jouet sexuel. Je dus me mettre à genou et aller à quatre pattes signer mon contrat professionnel et un avenant particulier selon lequel je m’engageais à devenir leur jouet sexuel à leur bon vouloir, bref un vrai contrat de soumission. -« Bien, je propose de fêter cela avec une bouteille de champagne » décida Jacquart en sortant une bouteille de son frigo personnel, qu’il débouche et remplit deux coupes dont il en tendit une à Vergust et garda l’autre pour lui. Devant mon air surpris de ne pas participer au izmir escort drink, il s’esclaffa « Quoi, esclave, tu espérais pouvoir trinquer du champagne avec nous ? J’imagine que tu avoir soif mais nous t’avons réservé autre chose et tu as intérêt à le faire car ce sera rien par rapport à ce qu’on te réserve. Tu vas goûter à notre champagne doré personnel directement à la source et tu as intérêt à ne pas en perdre une goutte » en venant se placer debout devant moi toujours à poil à genou.Avec appréhension, j’entrepris de lui déboutonner le pantalon et le laisser choir sur les chevilles pour découvrir son boxer en lycra bien rempli. Délicatement, je le descendis découvrant un sexe à moitié bandé. Il me saisit la tête et l’approcha de son pubis soigneusement rasé à ras. Pour la première fois de ma vie, j’entrouvris les lèvres et un sexe d’homme me pénétra la bouche. Aussitôt, un liquide âcre s’écoula dans ma bouche, provoquant un haut-le-cœur que je retint et docilement, comme un bon esclave, je déglutis ma première gorgée de pisse. Il me pissa dans le gosier lentement par petits jets pour éviter que cela ne déborde et contrairement à mon appréhension, cette épreuve fut moins pire que je ne croyais. Il se vida la vessie dans mon estomac puis à la fin, il me demanda de bien lui nettoyer le sexe qui commença à gonfler d’excitation au même titre que ma bite. De même, je dus procéder au même traitement pour Vergust qui s’épancha de sa pisse dans mon estomac. Elle avait un goût différent, plus prononcé mais plus sucré. Il m’obligea à le garder en bouche après avoir fini sa miction pour le sucer, sa verge prenait de l’ampleur et commença à me baiser littéralement la gueule sous le regard amusé et pervers de son Directeur Général, qui se masturbait lentement à nos côtés. Malgré mon inexpérience, il appréciait ma façon de le sucer, gémissant et m’insultant, puis dans un grognement sourd, il éjacula sa purée dans le fond de ma gorge tandis que Jacquart laissait exploser sa jouissance qui dirigea sur ma figure, me maculant de sperme sur les yeux et les joues. Ils m’ordonnèrent ensuite de leur nettoyer de la langue leurs deux sexes, récoltant sur ma langue les dernières gouttes de leur semence. Pour terminer, ils m’autorisèrent, exceptionnellement selon leurs dires, à me masturber devant eux, ce que je fis honteusement mais rapidement le plaisir prit le dessus et ma bite cracha son sperme qui vint gicler sur le parquet du bureau directorial. Bien évidemment, ils m’obligèrent à lécher ma semence à quatre pattes avant de m’intimer l’ordre de me rhabiller et de rentrer chez moi, en me disant que je commençais ma carrière de Directeur de vente régional soumis lundi prochain. Epuisé et vidé, je suis rentré chez moi où ma femme m’attendait inquiète que je rentre si tard. Je lui expliqué que j’avais dû passer des test de compétences qui avaient pris du temps mais que j’étais engagé et commençais lundi. Elle est super contente !!! Pour ma part, je ne sais pas ce qui m’attend mais je suis aussi content. Je vous raconterai plus tard ma vie de soumis au sein de cette entreprise si vous avez aimé, bien sûr NDLA : Ceci est un fantasme mais si un directeur d’une société en Belgique est intéressé par mon profil de vendeur avec expérience, qu’il n’hésite pas à me laisser un message et que ce fantasme devienne réalité

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir