Genel

La Voie de la Souplesse

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La Voie de la SouplesseNouvellement arrivé à Montréal depuis un mois travaillant comme disquaire aux 33 tours. Me cherchant une activité physique pour garder la forme décidant de revenir aux sources et de m’inscrire dans un cours de Judo. Étant de niveau ceinture bleu avancé découvrant le club Hakudokan sur le boulevard Saint-Laurent. Pratiquant assidûment tous les lundis, mercredis et vendredis. Remarquant une élève étant une personnalité connue de la télévision. Geneviève Langlois travaillant comme chroniqueuse à RDS. Une sympathique jeune femme dans la quarantaine de niveau débutante. Devenant du même coup son partenaire régulier d’entraînement me liant d’amitié avec celle ci. Une belle complicité immédiate se dévoilant entre nous deux. Étant plutôt calme et posé tandis que Geneviève était plutôt expressive et enjouée. Nos deux personnalités se complétant à merveille. La jeune dame profitant grandement de mon expérience sa progression s’améliorant constamment en ma présence.Notant que Geneviève était une jeune femme plutôt bien foutue. Pas une beauté fatale mais elle avait une belle grosse paire de seins tout à fait remarquable. La pratique du judo quand même exigeante lors des cours à niveau compétitif. Un peu moins lors des cours théoriques l’écoute mise de l’avant. Me retrouvant dans une situation embarrassante une fois lors d’un combat au sol. Geneviève dans sa maladresse vibrant son bassin avec un peu trop d’insistance sur ma tige. Déclenchant une érection immédiate de mon côté la jeune dame s’en apercevant. Mon visage rougi agenouillé l’un tout près de l’autre. Déposant sa main sur mon épaule en me disant qu’il y avait rien là. Geneviève semblait étrangement apprécier la situation souriant en me regardant. Les jours qui suivirent appréciant de plus en plus sa présence. Lui demandant pourquoi elle n’était pas en compagnie de son conjoint la sachant déjà en couple. M’affirmant qu’il n’aimait pas ce genre d’activité ajoutant qu’elle pouvait avoir l’esprit plus libre de cette façon. M’informant qu’elle pratiquait aussi le yoga et le tai-chi si celà m’intéressait. Que si je voulais apprendre ses deux méthodes de relaxation parfois exigeante dans la grâce et la souplesse. Qu’elle était ouverte à me les montrer me proposant d’en faire la pratique à l’extérieur. L’hiver par contre approchant à grand pas le froid du mois de novembre apparaissant.Décidant de l’accompagner une bonne journée me démontrant quelques positions de tai-chi à l’extérieur dans un parc. C’étais plutôt bien dans l’ensemble sans pour autant vouloir en devenir un fervent adepte. Pour le yoga me suggérant de le faire dans un local les poses pouvant être quelques fois inappropriées. Ou même de l’accompagner un samedi matin pratiquant ce type d’activité en cette même journée. Reprenant nos cours découvrant une dame encore plus lumineuse. Ajoutant que la brunette avait une odeur corporelle tout à fait délectable. Suant l’un contre l’autre dans nos judogis lors d’un vendredi particulièrement intense. fethiye escort Nos capacités physiques mises à dures épreuves appréciant le moment en sa compagnie. Fait à noter qu’à l’adolescence j’étais considéré comme un athlète d’élite dans cet art martiaux japonais. Avant qu’une sévère blessure à l’épaule gauche vienne ternir mes aptitudes d’exceptions. Mon jeune vingt-six ans toujours aussi perfectionniste dans la pratique. Geneviève semblait apprendre beaucoup en ma compagnie me le signifiant par son attitude positive et joviale.La période des fêtes terminées notre amitié prenant de plus en plus d’ampleur. Me demandant si je savais patiner lui répondant par l’affirmative. M’invitant à venir avec elle une patinoire extérieur situé au parc Lafontaine se dévoilant début janvier. La dame commençant à s’investir de plus en plus dans mon environnement. Me posant alors plusieurs questions à ce sujet sachant qu’elle avait un enfant. Sans pour autant songer à une femme ouverte à l’adultère. La sentant de plus en plus tactile à mon égard. Elle me parlait tout près immobile sur la surface glacée ses seins frôlant mon torse par moment. Touchant sa longue chevelure brune foncée à quelques reprises. Sa vulve effleurant ma cuisse droite une chaleur intense se dévoilant à travers son pantalon noir. Son chandail blanc lui allant à merveille elle portait un parfum subtil et délicieux. La jeune dame semblant radieuse de ma présence la séance de patinage prenant fin une heure plus tard. L’informant que son passage de ceinture devait arriver sous peu. Lui conseillant de se préparer mentalement à l’approche de ce jour fatidique. Vint le moment où elle devait changer de grade étant éventuellement son partenaire attitré. Me proposant une séance de yoga et une pratique de l’examen dans un local quelconque près de chez elle. M’y retrouvant un samedi soir seul en sa compagnie. Le judo en priorité elle maîtrisait très bien tous ses mouvements. Passant à la pratique du yoga Geneviève s’habillant de vêtements appropriés. Se déshabillant à ma grande surprise devant mes yeux se dévoilant en sous-vêtements gris foncés. Enfilant un débardeur léger blanc et un leggings gris foncé assortie d’une bordure rose pâle à la taille. Moi gardant mon pantalon de judo enfilant un t-shirt blanc du bushido. Me démontrant la posture du chien museau face au ciel, du grand angle, de la tortue et du pigeon etc etc etc. Comment ne pas la trouver sexy dans ces positions inusitées ouvertes à la souplesse. Geneviève se déplaçant souvent pour bien me positionner. Elle me touchait toujours en délicatesse une odeur de chatte mouillée semblant s’émaner de son entrejambe invitant. Discutant un peu après la séance terminée me demandant si j’avais aimé. Me proposant de venir l’assister dans un cours un samedi matin si je le voulais. Me retrouvant en sa compagnie un samedi plusieurs femmes et quelques hommes composant l’endroit lors d’une séance d’une heure. Le paysage composé de plusieurs fesses féminines d’apparences escort fethiye fermes et rondes devant mes yeux. Geneviève me lançant quelques regards obliques elle savait que ma position en fond de classe était tout à fait approprié au voyeurisme. La séance terminée me proposant d’aller manger quelque chose. Lui proposant le restaurant Kazu un izakaya japonais nous offrant d’excellents choix gastronomiques. Me sentant presque en rencart avec celle ci. Dégustant des gyozas frits et des brochettes de type yakiniku. Geneviève s’appropriant de lanières de porcs braisés pendant 48 heures avec des nouilles de riz. Une pratique pour le passage de grade prévue en ce samedi soir Geneviève toujours aussi enthousiaste de ma présence. La sentant un peu plus tendue qu’à l’habitude elle souriait par contre un peu tout le temps. De retour au local Geneviève se dévoilant à nouveau en sous vêtements devant mes yeux. Passant du gris foncé au rose pâle. Elle me regardait du coin de l’oeil avec une certaine appréhension. L’examen prévu pour demain matin elle était visiblement prête à faire face à toutes éventualités. Me retrouvant au sol par moment elle poussait quelques gémissements involontaires anodins. Une faible humidité semblant imprégner l’entrejambe de son judogi. La pointe de ses seins durcie elle semblait complètement émoustillée par ma présence. Kami Shio Gatame rappelant un peu un 69. Respirant l’odeur de sa chatte elle semblait faire éterniser la position un peu plus longuement. Tate Shio Gatame à l’inversé s’allongeant toute chaude sur mon corps inerte. Notre proximité constamment réduite une tension sexuelle devenant de plus en plus palpable. Me disant qu’elle semblait tenter de me séduire. N’étant par contre quelqu’un de très proactif envers les femmes déjà prises. Surtout à cet âge avec un enfant à garde.Revenant au yoga Geneviève se déshabillant à nouveau. Visionnant sa petite culotte toute trempée elle mouillait visiblement beaucoup. Se retournant de dos en enlevant sa brassière pour une raison obscure. Une horde de miroirs devant visionnant inévitablement sa poitrine dénudée. Deux belles aréoles brunes exprimant de belles petites framboises bien dressées. Décidant de remettre son pantalon de judogi blanc avec un t-shirt gris foncé du bushido. Alternant de positions en positions me proposant des postures de niveau expert. La première en équilibre sur un bras avec un grand écart puis l’autre du corbeau latéral avec les jambes en équerre. Démontrant le positionnement la première particulièrement infaisable de mon côté. Réalisant la deuxième avec passablement de difficulté. S’approchant pour venir m’aider elle me touchait tout doucement les fesses. Quelques larmes coulant sur ses joues la voix enrouée. S’exprimant des termes suivant dans l’instant. Mon conjoint vient tout juste de me quitter pour une autre. Voudrais-tu bien faire l’amour avec moi s’il te plaît.Naturellement qu’avec toute la tension accumulée les choses se passèrent rapidement. Nous déshabillant fethiye escort bayan en nous embrassant fougueusement. Portant la pointe de ses seins volumineux vers ma bouche. Geneviève se faisant culbuter sauvagement les deux jambes bien ouvertes dans les airs. S’exprimant d’une voix vive en s’agrippant de mon fessier. Une petite vite bien sentie la chroniqueuse jouissant avec coeur. Des sons de pénétrations mouillés résonnant dans tout le dojo. Portant mes envolées de façon brusques et vives dans son antre embrasé. Lui faisant honneur de ma jeunesse furtive elle semblait complètement soumise à l’action. Ma queue frétillant tel un saumon dans sa chute ruisselante de cyprine. Geneviève gémissant qui ne s’attendait sûrement pas à être prise aussi vivement. Venant au bout de trois minutes déclenchant un bel orgasme à ma jolie assouvie. Réalisant que de tomber amoureux avec cette femme pouvait-être possible. Notre différence d’âge cependant un facteur à problème surtout qu’elle était une personnalité connue du publique.Son examen passé au matin obtenant une note de 95 pourcent. Le dojo élu domicile pour assouvir nos ébats. Prêté avec la générosité d’une de ses amies. Frustrée par les nombreuses infidélités de son ex-conjoint elle ne demandait qu’à être saillie vivement. Découvrant qu’il baisait à gauche et à droite à chacune de ses absences. Dieu qu’elle en voulait celle là son vagin souvent pénétré à des rythmes incessants. M’affirmant que ce n’étais qu’une passade et de seulement profiter du moment. Réalisant qu’on allaient se voir régulièrement notre activité mutuelle nous le permettant. Baisant comme des lapins j’aimais bien introduire ma tige de grosseur moyenne dans sa toison velue. Étant juste un peu plus grand qu’elle mesurant 5 pieds 6. Goûtant à son antre chaud à plusieurs reprises elle mouillait toujours vraiment beaucoup. Son parfum vaginale comparable à l’odeur du café frais. Expérimentant quelques positions de yoga de niveau expert dans l’action. Pratiquant celle imposant un grand écart sexuellement très suggestive, Pénétrant ma tige entre ses belles lèvres rosées y allant tout doucement. Une belle position pour venir lui goûter l’abricot en premier lieu en lui introduisant deux doigts. Variant pour celle de la brouette découvrant cette femme frustrée ouverte à toutes les perversions. Sa récente perte de poids m’indiquant que nos baisent régulières devenaient de plus en plus entreprenantes. Son corps plus ferme elle prenait à présent les levrettes comme une véritable athlète olympique. Éjaculant tellement de fois durant la dernière semaine qu’on aurait dit qu’elle voulait se faire féconder. Faisant l’amour dans une douche publique notre relation ne faisait que s’embraser de plus en plus. Les cours terminés on se voyaient un peu moins régulièrement. Sa jeune fille et son travail prenant beaucoup de son temps. Réalisant qu’on devait peut-être arrêter de se fréquenter un moment trouvant la situation devenue malsaine. Acceptant sa décision j’étais quand même lucide à cet égard. Geneviève se dédiant alors pleinement à la pratique du yoga et du tai-chi. Délaissant le judo mais revenant pour la session d’hiver prochaine. Ma ceinture marron en poche visant à présent la ceinture noire.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir